Fashion

Une pétition pour sauver la Sécu et ouvrir un débat public sur la santé

A l’initiative du Pr André Grimaldi, diabétologue farouche défenseur de l’hôpital public, 140 personnalités du monde politique, médical ou associatif ont signé une pétition pour appeler à un “débat public sur la santé“. Selon eux, la part de plus en plus importante des mutuelles dans le remboursement des soins menace l’avenir même d’une sécurité sociale garantissant une prise en charge solidaire pour tous.

Une pétition lance un appel en faveur d'un débat public sur la santé.

Une pétition pour dénoncer une privatisation de la SécuLes signataires regroupent des hommes politiques de droite et de gauche (dont le député UMP Bernard Debré, le député souverainiste Nicolas Dupont-Aignant, l’ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard, le député vert Noël Mamère, le député communiste André Chassaigne), des médecins de renom (dont Alain Fisher, généticien à l’hôpital Necker, Irène Frachon à l’origine de l’affaire du Mediator, le Pr Didier Sicard, ancien Président du Comité national d’éthique ou le Dr Dominique Dupagne, médecin bloggeur), des représentants associatifs, des experts en économie de la santé… Tous craignent une dérive insidieuse du système de solidarité nationale de la sécurité sociale vers une privatisation de l’assurance maladie au profit des mutuelles.“Aujourd’hui, la Sécurité sociale ne rembourse plus qu’environ 50 % des soins courants et bien moins encore pour les soins d’optique, dentaires et d’audioprothèses. Si l’on poursuit dans cette voie, la protection sociale ne prendra bientôt plus en charge que les patients les plus démunis et les malades les plus gravement atteints. Nous sommes en train de passer, sans débat démocratique, d’une logique de prise en charge solidaire pour tous à une logique d’assistance pour les plus pauvres et d’assurance pour les plus riches“.Pour un débat public sur la santéPourtant, François Hollande s’est engagé à généraliser l’accès à une complémentaire santé pour tous les salariés via l’accord interprofessionnel de 2013. Mais pour les signataires, cette disposition habitue déjà les Français à souscrire à une complémentaire santé, une première étape vers la dissolution de la sécurité sociale, visant à offrir un accès aux soins égalitaire pour tous.Et selon les pétitionnaires, les assurances complémentaires sont moins égalitaires (leurs tarifs varient selon la « gamme » des prestations remboursées et sont plus élevés pour les familles et les personnes âgées), moins solidaires (le plus souvent leurs primes n’augmentent pas en fonction des revenus des assurés) et plus chères (leurs frais de gestion dépassent souvent 15 % des prestations versées, contre moins de 5 % pour la Sécurité sociale). Plus qu’offrir une solution miracle, ce texte vise ainsi à ouvrir “un large débat citoyen, suivi d’un vote solennel de la Représentation nationale, sur le choix entre le financement des dépenses de santé par la Sécurité sociale ou par un assureur privé dit “complémentaire“. Que pensez-vous de cette initiative ?

Venez vous exprimer sur nos forums.David BêmeSource : Une pétition pour sauver la Sécu – LeParisien (

article accessible en ligne)Click Here: cheap Cowboys jersey

Leave a Reply

Your email address will not be published.